Partagez | .
 

 elle était pas prévue

Valentina Del Duca
human
avatar
human
Messages : 150
Date de naissance : 09/07/1997
Date d'inscription : 25/12/2014
Age : 19
Localisation : Neverland
MessageDim 22 Nov - 23:40




Johanna Samuels


feat. Madison McLaughlin

Date de Naissance : 1998 ~ Lieu de Naissance : York, angleterre
Âge : 17 ans ~ Statut : Célibataire ~ Groupe désiré : Dhampir
Elément (pour les Moroï) :Feu / Eau / Air / Terre


Caractère, Et prima post Osdroenam quam, ut dictum est, ab hac descriptione discrevimus, Commagena, nunc Euphratensis, clementer adsurgit, Hierapoli, vetere Nino et Samosata civitatibus amplis inlustris.

Illud tamen te esse admonitum volo, primum ut qualis es talem te esse omnes existiment ut, quantum a rerum turpitudine abes, tantum te a verborum libertate seiungas; deinde ut ea in alterum ne dicas, quae cum tibi falso responsa sint, erubescas. Quis est enim, cui via ista non pateat, qui isti aetati atque etiam isti dignitati non possit quam velit petulanter, etiamsi sine ulla suspicione, at non sine argumento male dicere? Sed istarum partium culpa est eorum, qui te agere voluerunt; laus pudoris tui, quod ea te invitum dicere videbamus, ingenii, quod ornate politeque dixisti.

Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.
Son physique Et prima post Osdroenam quam, ut dictum est, ab hac descriptione discrevimus, Commagena, nunc Euphratensis, clementer adsurgit, Hierapoli, vetere Nino et Samosata civitatibus amplis inlustris.

Illud tamen te esse admonitum volo, primum ut qualis es talem te esse omnes existiment ut, quantum a rerum turpitudine abes, tantum te a verborum libertate seiungas; deinde ut ea in alterum ne dicas, quae cum tibi falso responsa sint, erubescas. Quis est enim, cui via ista non pateat, qui isti aetati atque etiam isti dignitati non possit quam velit petulanter, etiamsi sine ulla suspicione, at non sine argumento male dicere? Sed istarum partium culpa est eorum, qui te agere voluerunt; laus pudoris tui, quod ea te invitum dicere videbamus, ingenii, quod ornate politeque dixisti.

Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.



Son Histoire

Racontez nous sa vie


- COURS !!!!!



Mes yeux se perdent sur lui, sur son visage maculé de sang, ses strigoïs qui le maintiennent au sol. J’ai si peur, tellement peur. Je ne veux pas l’abandonner, mais je sais que c’est déjà trop tard. Il dit ses mots « Cours ma fille, cours ! Sauve ta vie ! Trouve Aiden ! » Je le regarde une dernière fois et je tourne les talons, et je cours, je cours, je cours, je cours. Pendant des heures, j’oublie la notion du temps, je ne sais même plus s’il fait jour ou nuit, je ne voie plus rien derrière mes larmes. Je ne suis qu’une petite fille qui comprend alors qu’elle ne reverra plus jamais son père. Je tombe à genou par terre, le sol me semble être rassurant, réconfortant, je m’installe en chien de fusil, me laissant pleurer longuement.

Plus tard, quelqu’un viens me secouer l’épaule, je remarque alors qu’il s’agit d’un policier. J’ai du m’endormir sans m’en rendre compte. Il m’a aidé à me relever, m’a emmené au poste, commençant alors à poser ses questions :

- Comment tu t’appelles ?
- Johanna Samuels.
- Tu as quels age ?
- 12 ans.
- Tes parents sont où ?
- Mon père viens d’être tué…
- Je…c’est pour ça que tu étais dans la rue ?
- Je fuyais ceux qui lui ont fait ça, ils ont attaqué la maison à la tombé de la nuit.
- Quelle est ton adresse Johanna ?
- Je ne peux pas vous la donner, ce n’est pas pour vous.
- Pour qui alors ?
- Je voudrais appeler quelqu’un.
- Oui bien sûr.

Et il part, me ramenant un téléphone. Papa c’était toujours assurer que je connaisse son numéro de téléphone par coeur, ainsi que celui de grand-mère, et Aiden, l’homme qui m’intéressait. Il a répondu à la seconde sonnerie, l’entendre fut comme un soulagement, mais aussi une réalité sur ce qu’il se passait, alors la voix tremblante sous les pleures j’ai dis :

- Je suis au commissariat…ils sont venu à la tombé de la nuit… papa est mort…
- J’arrive ma puce, j’arrive.

Et il est arrivé, quelque minutes plus tard à peine, je me suis réfugier dans ses bras, comme je l’avais dis au flic l’affaire n’était pas de leur ressort. Pendant quelques jours, jusqu’à la rentrée des classe j’ai vécu chez Aiden, puis je suis retourné à l’académie. Après ça l’enterrement de papa, Aiden m’a promis d’être toujours là pour moi, et il l’a toujours été. Je ne pouvais cependant pas vivre chez lui, alors c’est ma grand-mère humaine qui a eu ma garde, la mère de ma mère. Ma mère elle a jamais assumé, elle c’est barré peu de temps après ma naissance et on a plus jamais eu de nouvelle d’elle. Alors que mon père lui, c’est arrangé pour que sa mort soit suffisamment lente pour me laisser le temps de fuir.



Aujourd'hui, expliquez ce qui fait sa vie aujourd'hui, quels sont ses combats, ses objectifs, ses habitudes. Ce qui le résume aujourd'hui.  Nec vox accusatoris ulla licet subditicii in his malorum quaerebatur acervis ut saltem specie tenus crimina praescriptis legum committerentur, quod aliquotiens fecere principes saevi: sed quicquid Caesaris implacabilitati sedisset, id velut fas iusque perpensum confestim urgebatur impleri.



Qui se cache derrière ?
Prénom/Pseudo : Noémie
Age :
Comment es-tu arrivé ici ?
Un avis sur le forum ?
Tes petits hobbies ?
Avatar :





Codage par Slana




« Dis leur que j'ai pas le temps »
A chaque nuit qui nous poursuit l'ombre vient effleurer nos songes et la lutte garde en éveille alors je fonce et mon ciel est ouvert et mes pieds trop enracinés ma route est longue et trop de carrefour me font hésitermon temps imparti, mon esprit glisse ailleursau grés du vent, mes chances en quêtent de récepteurs dans la poussière, un échos et qui pourrait y croire si ce n'est moi à travers mes barreaux © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slanadesign.forum-gratuit.be
 

elle était pas prévue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jury Elle Quebec 2011
» > La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même
» Quand je clic sur une image, elle s'agrandit, Lightbox2 : comment faire?
» Comment as-t-elle fait ?
» Cristalline (oui oui, je sais, elle est si bonne. *out*)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentations :: Anciennes Fiches-